Sanatorium de Dreux

Énorme complexe médical conçu dans les années 1931 à la demande de Maurice Viollette (Maire de Dreux de 1908 à 1959) par l’architecte A. Sarrut, s’étendant sur des dizaines d’hectares. Il se divise en différents pavillons, chacun ayant une mission bien définie :

–  Le Préventorium Thérèse Viollette dont la capacité atteindra les 300 places après la construction d’un lazaret (établissement de mise en quarantaine des passagers, équipages et marchandises en provenance de ports où sévissait la peste) et du pavillon des enfants.
– Le Sanatorium dit Clinique Laennec, ensemble de trois bâtiments parallèles d’une capacité d’accueil de 400 lits. Les ailes de ces bâtiments se nommaient : Pasteur, Calmette, Koch, Villemin et Guersant.
– Une maison de repos ouverte en 1935 qui accueillait femmes et jeunes filles,  transformé en centre de cardiologie en 1955.
– un établissement gériatrique destiné à recevoir des couples âgés, commencé en 1939 mais stoppé à cause de la guerre.

En 1946 le complexe devient le service tuberculeux de l’hôpital de Dreux. Mais peu de temps après, la découverte de nouveaux traitements rendirent le complexe obsolète.
Il fut en parti abandonné dans les années 60, certains pavillons accueillent cependant des malades en fin de vie jusque dans les années 80.

Aujourd’hui en ruine, il est utilisé par les pompiers, la police et le RAID.
Attention donc, l’endroit est un lieu d’entraînement divers, où ont lieu des Tirs à balles réelles.

0029

0001

0023

7552

0033

0035

0044

0089

7593

7601

7605

7607

7611

7614

7641

7642

7650

7654

7690

7693

7700

7705

7748